Mobilité: l’immatriculation de voitures électriques a plus que doublé en Suisse

Il y a toujours plus de voitures électriques en Suisse, selon un communiqué TCS publié mercredi. Elle représentent 4,2% des voitures neuves en 2019 contre 1,7% l'année précédente.

15 avr. 2020, 10:58
L’immatriculation de voitures électriques a plus que doublé en Suisse en une année

L’immatriculation de voitures électriques a plus que doublé en Suisse en une année, a indiqué mercredi dans un communiqué le TCS. Ces véhicules ont représenté 4,2% des voitures neuves en 2019, contre 1,7% l'année précédente.

La Suisse est le cinquième pays européen dans lequel cette proportion est la plus élevée, a précisé le TCS. En tête de classement, la Norvège, les Pays-Bas et l’Islande, ont compté respectivement 42,4%, 13,9% et 7,8% de véhicules électriques neufs achetés l’an passé.

A lire aussi : Mobilité: comment la voiture électrique parvient-elle à gagner du terrain en Suisse?

La Suisse offre des conditions propices pour un essor de l'électromobilité, a estimé le TCS. La production d'électricité en Suisse est particulièrement favorable à ce type de transport. Du point de vue environnemental, une voiture électrique de milieu de gamme y amortit le surplus de CO2 dû à sa production dès 40'000 km.

"Si l’on prend en compte les émissions des mix énergétiques suisse, autrichien et allemand, il en ressort qu’un véhicule électrique émet 26,6g de CO2 par kilomètre en Suisse, 35,1g en Autriche et 104,4g en Allemagne. Dans l’Union Européenne, la moyenne se situe à 48,6g", a analysé le TCS.