Réservé aux abonnés

Parmelin, le nouveau «Sage» vaudois

Vaud n’avait plus eu de ministre sous la Coupole depuis 1998. L’Assemblée fédérale a choisi un élu qui, selon certains experts, a été en dissonance avec son canton par le passé.

09 déc. 2015, 23:35
/ Màj. le 10 déc. 2015 à 00:01
Der neugewaehlte Bundesrat Guy Parmelin freut sich ueber seine Wahl durch die Vereinigte Bundesversammlung waehrend den Bundesratswahlen am Mittwoch, 9. Dezember 2015, in Bern. (KEYSTONE/Lukas Lehmann) SCHWEIZ BUNDESRATSWAHLEN 2015

L’élection de Guy Parmelin au Conseil fédéral est largement saluée dans son canton: prestige, symbole, contacts sont mis en exergue. Pourtant, l’UDC vaudois s’est souvent retrouvé en désaccord avec son canton. Son évolution en homme d’Etat est attendue.

Avec l’accession de Guy Parmelin au gouvernement, le canton de Vaud renoue avec le pouvoir suprême. L’instant était attendu par beaucoup, ne serait-ce qu’au regard de l’importance démographique, économique ou sociale du canton.

Les réactions ont afflué nombreuses pour dire cette satisfaction. Le canton de Vaud a de nouveau voix au chapitre, avec ...