Réservé aux abonnés

Pilule contraceptive en accusation

Débat autour des non-fécondants de troisième génération.
07 août 2015, 10:52
data_art_6716714.jpg

Elles s'appellent Marion et Céline. Les deux jeunes femmes, l'une française, l'autre suisse, ont été lourdement handicapées à la suite de la prise d'une pilule contraceptive dite de troisième génération (lire encadré).

La polémique enfle en France depuis que Marion a porté plainte, en décembre, contre le directeur général de Bayer et contre l'Agence nationale du médicament, qui n'a pas demandé le retrait de la pilule Meliane du marché français. Marion accuse cette pilule, fabriquée par le laboratoire pharmaceutique allemand, d'être à l'origine de l'accident vasculaire cérébral qui l'a rendue ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois