Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Plus d'un quart de la population souffre d'une maladie chronique

Selon un rapport national sur la santé, publié jeudi, pas moins de 2,2 millions de Suisses seraient atteint de maladies chroniques, soit un quart de la population.

25 août 2015, 16:19
In this  June 17, 2013  photo, two women cross the street in Barre, Vt. In its biggest policy change on weight and health to date, the American Medical Association has recognized obesity as a disease. (AP Photo/Toby Talbot)

Si la santé de la population suisse est dans l'ensemble jugée "très bonne", pas moins de 2,2 millions de personnes sont atteintes d'une maladie chronique, soit plus d'un quart des résidents. Un défi relevé dans le Rapport national sur la santé 2015, publié jeudi.

Au-delà de 50 ans, une personne sur cinq souffre même de plus d’une malade chronique, lit-on dans le rapport de l'Observatoire suisse de la santé. Les prémices du phénomène sont connues: la part des jeunes de 16 à 24 ans souffrant d’une surcharge pondérale a doublé en vingt ans, passant de 11% à 24% chez les hommes et de 8% à 14% chez les femmes.

Quant à la proportion d’adultes en surpoids ou obèses, elle est passée de 30% en 1992 à 41% en 2012. Les experts y voient "le résultat négatif d’une évolution sur le long terme des modes de vie, affectant notamment le travail, la mobilité, les conditions de logement, les habitudes alimentaires et les loisirs".

Le cancer, le diabète, les maladies cardiovasculaires, respiratoires et musculo-squelettiques, les dépressions et les démences sont des pathologies "partiellement liées à des comportements individuels: la consommation excessive d’alcool ou de tabac, le manque d’activité physique, l’alimentation déséquilibrée et le surpoids qui en est le corollaire à tous les âges de la vie".

Votre publicité ici avec IMPACT_medias