Rolex s'offre un arc-en-ciel de saphirs

Mercredi, des bonnets de soie couvraient encore, dans les vitrines du stand Rolex, les nouveautés 2012. Petit à petit, ils ont éte retirés, dévoilant une collection fidèle à la tradition du géant à la couronne, avec une surprise et des touches de couleur.
05 août 2015, 15:52
rolex_1

La surprise: un nouveau modèle, la Sky Dweller, montre pour grands voyageurs au mécanisme muni de 14 brevets. Les amoureux de la marque l'attendaient pour 2013. Rolex a fait plus vite que prévu. La Sky Dweller est munie d'un double fuseau horaire à l'affichage et au réglage innovants, et d'un quantième annuel malin. Au coeur du système: une lunette tournante plutôt maline et une indication des mois inédite dans douze petits guichets.

Des couleurs: pour les femmes, qui constituent la moitié de sa clientèle, Rolex a mis des diamants baguette, des rubis et des saphirs sur les cadrans, joli contraste à la clé.

Et en lançant un Cosmograph Daytona à la lunette sertie d'un arc-en-ciel de 36 saphirs, c'est le travail des sertisseurs de Chêne-Bourg qui est mis en exergue. La difficulté? Trouver les pierres, toutes des saphirs, permettant d'assurer un dégradé harmonieux. A 85000 francs le modèle (pas de série limitée, jamais chez Rolex), c'est notamment le marché du Moyen-Orient qui est visé.

Rolex inaugurera cette automne son nouveau complexe biennois. Sur 400000 mètres cubes, aux Champs-de-Boujean, il permettra de réunir sous le même toit toutes les activité de production de mouvements, alors que l'habillage, l'assemblage et le sertissage sont réalisés à Genève. Environ 2500 personnes travaillent à Bienne, pour un total de 6000 emplois en Suisse et 9000 dans le monde.

 Enfin, les collectionneurs se réjouissent depuis hier de découvrir que Rolex sort un peu de sa réserve légendaire: des films et des images ont été immédiatement diffusés sur You Tube via une chaîne image, "The official Rolex channel". Et une application iPad peut être téléchargée! De quoi, peut-être, couper l'herbe sous le pied aux bloggeurs qui photographiaient les pièces en vitrine pour les publier le plus vite possible sur internet...