Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Schneider-Ammann au bout du rouleau?

Le président, qui semblait épuisé hier, commence à inquiéter sous la Coupole.

13 sept. 2016, 23:55
/ Màj. le 14 sept. 2016 à 00:01
Bundespraesident Johann Schneider-Ammann macht sich Notizen an der Herbstsession der Eidgenoessischen Raete, am Dienstag, 13. September 2016 im Staenderat in Bern. (KEYSTONE/Alessandro della Valle) SCHWEIZ SESSION STAENDERAT

Une élocution sur courant alternatif, un regard fuyant, de longs «blancs» entre les phrases: le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann a donné une impression d’extrême fatigue hier durant les débats au Conseil des Etats.

Certes, une année présidentielle reste très exigeante, avec son florilège de voyages officiels aux quatre coins du monde et les décalages horaires inhérents. Mais l’épuisement du ministre de l’Economie paraît inhabituellement prononcé. Il n’a d’ailleurs pas échappé à nombre de sénateurs.

«On savait qu’il était flegmatique, mais là nous avons tous été interloqués», relève un élu. Un constat partagé au-delà des frontières partisanes. «Nous nous sommes tous regardés lors de ses prises de paroles, tellement il avait l’air épuisé. J’ai même pensé qu’il allait faire un malaise», s’inquiète une parlementaire.

Une côte fracturée

Un sénateur se souvient avoir vu le libéral-radical «se verser un verre d’eau avant d’éprouver toutes les peines du monde...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias