Simonetta Sommaruga: "Il faut prendre soin de la démocratie directe"

Au cours de son allocution du 1er Août, la présidente de la Confédération a incité les Suisses à prendre soin de la démocratie directe afin de surmonter tous les futurs obstacles.
25 août 2015, 16:15
Bundespraesidentin Simonetta Sommaruga waehrend der TV-Aufzeichnung ihrer 1. Augustansprache vor dem Hintergrund der Berner Altstadt am Donnerstag, 30. Juli 2015 im Rosengarten in Bern. (KEYSTONE/Lukas Lehmann)

Dans son discours du 1er Août, la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga a appelé les Suissesses et les Suisses à prendre soin de la démocratie directe. C'est seulement ainsi que la Suisse pourra surmonter les obstacles qui l'attendent dans le futur.

Nous serons amenés, ces prochaines années, à prendre des décisions politiques déterminantes pour notre avenir, a déclaré la socialiste dans un discours radiodiffusé sur les chaînes nationales. Et de citer la pérennité de l'AVS et des assurances sociales, la lutte contre le réchauffement climatique et les relations avec l'Union européenne (UE).

Pour réussir ces réformes, la Suisse a besoin d'une économie saine et "de bonnes relations, clairement réglées, avec ses voisins." Il est donc important de pratiquer une culture politique orientée vers la recherche de solutions. "Le principe qui doit guider cette culture politique est le suivant: la démocratie directe, c'est la responsabilité directe", a affirmé Mme Sommaruga.

Et de rappeler que le Conseil fédéral doit régulièrement "trouver un terrain d'entente et montrer sa disponibilité à la concordance." De même, le Parlement doit sans cesse chercher des compromis. Mais dans notre démocratie directe, le compromis est un signe de force, et non de faiblesse, a-t-elle encore martelé.