Soleure: une série d’incendies présumément criminels secoue le canton

Depuis le début du mois d’avril, une série d’incendies d’origine probablement criminelle secoue le sud du canton de Soleure. Elle a déjà entraîné des dégâts chiffrés en centaines de milliers de francs et coûté la vie à trois moutons.
20 avr. 2022, 16:26
Quatre incendies semblent avoir été déclenchés dans deux villages voisins depuis début avril.

Une série d’incendies d’origine sans doute criminelle secoue le sud du canton de Soleure depuis le début du mois d’avril.

Les enquêteurs sont à pied d’œuvre suite aux quatre incendies survenus à Halten et à Kriegstetten, au sud-ouest du chef-lieu Soleure et à proximité de la frontière bernoise. Ils privilégient la piste criminelle, indique mercredi un porte-parole de la police cantonale au micro de la radio alémanique SRF.


Les premiers éléments d’enquête ont déjà permis de relever des similarités entre les incendies, qui laissent clairement conclure à des actes intentionnels, déclare-t-il.

Du club de hornuss aux étables

La série noire a commencé dans la nuit du 2 au 3 avril à Halten. Le foyer du club local de hornuss y a été endommagé par le feu après avoir été apparemment bouté dans une extension abritant un dépôt de bois et des machines.

Une semaine plus tard, c’était au tour d’un bâtiment agricole d’être la proie des flammes en pleine nuit, également à Halten. Plusieurs moutons en ont été évacués à temps, mais trois ont péri. Le bâtiment a été entièrement détruit. La police a estimé le montant des dégâts à plusieurs centaines de milliers de francs.


Au cours du week-end de Pâques, deux autres incendies sont survenus dans la commune voisine de Kriegstetten. L’un d’eux a détruit une halle de fourrage et de dépôt, causant à nouveau des dégâts pour plusieurs centaines de milliers de francs. Les bovins qui se trouvaient dans l’étable voisine ont pu être évacués en direction du pâturage voisin.

Au même moment ou presque, le local à machines d’une maison individuelle a été incendié. L’un des habitants de la maison s’est rendu compte du sinistre à temps. Il a pu éteindre les flammes par lui-même.

Appel à la population

Dans une déclaration commune, les exécutifs des villages concernés se sont dits "bouleversés". Conscients que ces évènements pèsent sur le moral et le sentiment de sécurité des habitants, ils appellent la population à être attentive et à signaler des observations suspectes à la police.

par Keystone - ATS