Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Sortir du nucléaire: les opposants estiment que les Suisses veulent abandonner l'atome, mais sans précipitation

Pour Yannick Buttet, conseiller national PDC valaisan et membre du comité opposé à l'initiative des Verts pour la sortie programmée du nucléaire, ce résultat de 55% de non et 45% de oui est idéal.

27 nov. 2016, 14:04
Yannick Buttet, conseiller national PDC valaisan et opposant à l'initiative des Verts, veut maintenant avancer avec la stratégie énergétique 2050 qui prévoit une sortie du nucléaire.

Ni trop de oui, ni trop peu: selon les opposants à l'initiative pour une sortie rapide du nucléaire, le résultat de dimanche est idéal. "Le fait qu'il soit serré montre que la stratégie énergétique 2050 a toutes ses chances", a commenté Yannick Buttet, membre du comité contre le texte.

"Les Suisses ont voté avec la tête plutôt qu'avec les tripes", s'est félicité le conseiller national PDC. Si le Valaisan estime que le rejet de l'initiative ne remet pas en cause le fait que les Helvètes souhaitent sortir du nucléaire, "ce non montre simplement qu'ils souhaitent une sortie ordonnée et pas une débandade".

 

De l'avis du parlementaire, l'UDC devrait tirer la leçon du scrutin de dimanche "et retirer son référendum" contre la stratégie énergétique 2050. Quant au PLR, il est désormais nécessaire "qu'il prenne concrètement position" pour cette stratégie, a-t-il relevé.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias