Suisse: les clients de Swisscom verront certaines de leurs données transmises à Admeira dès avril

Dès le 1er avril, Swisscom transmettra les données anonymisées de ses clients à Admeira. Les clients privés ont la possibilité de s'opposer en ligne à l'utilisation de leurs données à des fins publicitaire et de refuser l'envoi de publicité à leur adresse. L'entreprise ne transmettra visiblement que des données anonymisées sur le sexe, le groupe d'âge et la région de domicile.
08 mars 2017, 18:44
Swisscom transmettra certaines des données de ses clients à Admeira dès le mois d'avril.

Dès le 1er avril, Swisscom transmettra les données anonymisées de clients à la société publicitaire Admeira, que l'entreprise de télécommunications entretient en commun avec Ringier et la SSR. Les clients peuvent toutefois s'y opposer.

Swisscom rend attentif à ce droit dans une nouvelle déclaration de protection des données envoyée ces jours à des millions de clients du réseau fixe. Le texte explique que les clients privés ont de tout temps la possibilité de s'opposer à l'utilisation à des fins publicitaires de leurs données et de refuser l'envoi de publicité à leur adresse.

Alors que cette option n'existait jusqu'ici que par téléphone, elle est désormais possible en ligne par quelques clics de souris.

Swisscom souligne qu'elle ne transmettra que des données anonymisées sur le sexe, le groupe d'âge et la région de domicile à Admeira. "Il n'est pas possible d'en tirer des conclusions directes sur une personne", a expliqué la porte-parole Annina Merk mercredi à l'ats. La clause de renonciation (ou "opt-out") est possible aujourd'hui déjà.

Admeira veut utiliser ces données a des fins publicitaires ciblées, a-t-elle précisé à l'ats. Ringier ne lui livrera que des données sur l'utilisation de sites Internet. Quant à la SSR, elle ne fournira pas de données. Celles relatives à l'utilisation seront prises directement auprès d'instituts officiels comme Mediapulse ou Netmetrix.

Extension prévue

Dès l'été prochain, Swisscom prévoit une utilisation plus étendue des données clients. Selon Annina Merk, il s'agit par exemple d'informations concernant l'utilisation de produits. L'approbation explicite des clients sera toutefois nécessaire. La clientèle sera au préalable informée.

Admeira, coentreprise publicitaire de Swisscom, de la SSR et de l'éditeur Ringier, a été lancée en avril 2016. Les autres éditeurs alémaniques et l'association Médias suisses y voient une distorsion de la concurrence et veulent l'attaquer en justice.

Informer la clientèle

Avec la nouvelle mouture de la déclaration, Swisscom entend "donner davantage de poids" à la protection des données, poursuit Annina Merk: "Il s'agit d'informer la clientèle de manière transparente". A la place d'un bref article dans les conditions générales, il sera dorénavant expliqué de manière précise ce que l'entreprise est autorisée à faire avec les données clients.

La déclaration de protection de données correspond aux bases légales, selon la porte-parole. Le bureau du Préposé fédéral à la protection des données a été associé à son élaboration.

La nouvelle déclaration adapte les conditions générales des clients du réseau fixe de Swisscom (téléphonie, Internet, Swisscom TV) et des utilisateurs de services du réseau fixe de M-Budget et Wingo. Les clients des services mobiles ne sont pas concernés pour l'instant. Les conditions générales entrent en vigueur 30 jours après réception de la lettre.

Jusqu'ici, les réactions ont été peu nombreuses, ajoute Annina Merk: "La plupart étaient des questions de compréhension".