Réservé aux abonnés

Suisse-USA: une start-up valaisanne perce le mystère QAnon

«Q», un mystérieux messager qui a converti des millions d’Américains à sa théorie du complot et galvanisé des fidèles de Donald Trump ayant pris d’assaut le Congrès. Il est incarné par deux personnes, affirment des experts d’une start-up valaisanne.
19 janv. 2021, 00:01
/ Màj. le 19 janv. 2021 à 07:06
A QAnon sign is displayed at the U.S. Capitol as President Donald Trump supporters gather to protest against the Electoral College vote certification that would certify President-elect Joe Biden as the next President, at the U.S. Capitol Building in Washington, DC on Wednesday, January 6, 2021. Photo by Kevin Dietsch/UPI (KEYSTONE/NEWSCOM/KEVIN DIETSCH)

OrphAnalytics a d’abord développé des algorithmes pour chasser le plagiat. Depuis, la start-up a étendu son champ de compétences et les a mis à l’œuvre pour tenter de percer le secret de «QAnon».

«Les conclusions sont qu’on a deux auteurs différents à deux périodes différentes», explique Claude-Alain Roten à l’AFP, lors d’un entretien à son domicile dans l’ouest de la Suisse. Il tient à garder l’adresse secrète pour d’&eacut...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois