Réservé aux abonnés

Toujours moins de délits liés à des actes de violence

Les assureurs dépensent 50 millions par année pour les blessures dues à la violence.
28 juin 2016, 23:39
/ Màj. le 29 juin 2016 à 00:01
des jeunes se bagarrent  a Zurich, le 12 juin 2002









(KEYSTONE/Martin Ruetschi) === MODEL RELEASED ===  [Vorlage:DIA]



 CRIMINALITE

La part des délits liés à des actes de violence diminue en Suisse. Le nombre de blessés à la suite d’agressions ou de bagarres a reculé de 20% entre 2008 et 2014. Et pour les jeunes hommes entre 15 et 24 ans, ce type de délits a même chuté de 40% en sept ans, se chiffrant à 2200 cas par année.

Le nombre d’actes de violence avait précédemment quadruplé pour le groupe en question, atteignant plus de 3600 cas par an, a rappelé hier le Service de centralisation des statistiques de l’assurance accidents (SSAA), géré par la Suva. Chez les femmes du même âge, en revanche, les bless...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois