Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Un membre du Conseil central islamique suisse est poursuivi

Le Ministère public a ouvert en tout 46 procédures pénales.

20 déc. 2015, 23:02
/ Màj. le 21 déc. 2015 à 00:01
FILE - This undated file image posted on a militant website on Tuesday, Jan. 14, 2014, which has been verified and is consistent with other AP reporting, shows fighters from the al-Qaida linked Islamic State of Iraq and the Levant (ISIL), now called the Islamic State group, marching in Raqqa, Syria.  U.S. President Barack Obama on Wednesday, Sept. 10, 2014 ordered the United States into a broad military campaign to “degrade and ultimately destroy” militants in two volatile Middle East nations, authorizing airstrikes inside Syria for the first time, as well as an expansion of strikes in Iraq. (AP Photo/Militant Website, File) Mideast Syria Iraq

Le Ministère public de la Confédération (MPC) a ouvert le 9 décembre une procédure pénale contre un membre allemand du comité directeur du Conseil central islamique suisse (CCIS). Il est soupçonné de propagande en faveur de groupes terroristes, notamment Al-Qaïda.

La procédure, menée avec le soutien de l’Office fédéral de la police (Fedpol), est aussi ouverte contre inconnu, a indiqué samedi le MPC. Les soupçons portent sur une violation de l’article 2 de la loi fédérale interdisant les groupes Al-Qaïda et Etat islamique (EI) et les organisations apparentées (lire encadré). Aujourd’hui, en Suisse, 46 procédures traitent de cas semblables.

Moyens de propagande

Il est reproché à ce citoyen allemand d’avoir représenté de façon propagandiste dans une vidéo son voyage dans des zones de conflit en Syrie, sans se distancer explicitement des activités d’Al-Qaïda dans ce pays. On reproche au prévenu d’avoir interviewé un leader de l’organisation Jaysh al-Fath (Armée de...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias