Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Un nom d'épouse en héritage

Dès 2013, les femmes pourront donner leur patronyme à leur mari et à leur descendance. Grand bouleversement dans la petite Helvétie.

07 déc. 2012, 00:01
data_art_6633993.jpg

Papiers en mains, sourire aux lèvres, un couple sort d'une mairie de la campagne genevoise. Le vent souffle, le ciel s'assombrit, les invités grelottent... qu'importe. Cinta Luthy Gilabert n'aurait échangé pour rien au monde la date de son mariage contre une journée plus estivale en 2013. "Avec le changement de loi, j'aurais dû choisir entre mon nom et celui de mon mari" , explique la jeune femme.

Dès janvier, égalité oblige, chacun conservera d'office son nom en se mariant ou devra y renoncer pour porter celui de son conjoint. Avec le nouveau "droit" du nom de famille, le double nom sera relégué au rang d'une vieillerie de législation suisse. Cinta Luthy Gilabert a quand même eu envie d'y inscrire le sien. "C'était important pour moi de porter le nom de mon mari. Je veux partager le nom de nos enfants et faire partie de la famille que nous allons créer"...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias