Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Un tiers des Suisses souffrent

Les troubles psychiques affectent une personne sur trois en Suisse. D'ici 2020, ils pourraient devenir la première cause de maladie et d'invalidité.

16 avr. 2012, 00:01
data_art_5933402

La souffrance psychique sera le plus grand défi sanitaire des dix prochaines années. L'absence de soins ou des traitements inadéquats assombrissent encore le tableau, selon Alain Malafosse, chef de l'unité de psychiatrie génétique de l'Université de Genève.

Hormis l'addiction, la souffrance psychique affecte une fois dans sa vie un membre sur trois de la population suisse, affirme Jean-Nicolas Despland, directeur de l'Institut de psychothérapie du Centre hospitalier universitaire du canton de Vaud (Chuv).

Selon le rapport de monitorage 2012 de l'Observatoire suisse de la santé (Obsan), publié cette semaine, "il est vraisemblable que 17% de la population présente, du point de vue clinique, des troubles psychiques" .

Les estimations de morbidité, elles, varient. "Diverses études s'accordent pour dire que 20 à 30% de la population est touchée par un trouble psychique chaque année" , remarque Daniela Schuler, à l'Obsan.

En septembre dernier, le Collège européen de neuropsychopharmacologie (ECPN) a publié...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias