Un UDC schwyzois démissionne après avoir publié un commentaire controversé sur Facebook

Manuel Züger, vice-président d'une section locale de l'UDC du canton de Schwyz, avait écrit sur Facebook qu’il manquait seulement un «nouvel Oncle Dolf» à l’Allemagne. A la demande du parti cantonal, il a été contraint de démissionner.
23 déc. 2019, 15:03
La section locale de l'UDC est certaine que Manuel Züger faisait référence à l'écrivain Dolf Sternberger. (Illustration)

Le vice-président de l’UDC de Wägital (SZ) Manuel Züger a démissionné après un commentaire controversé sur Facebook. Il avait écrit que la seule chose qui manquait à l’Allemagne était un «nouvel Oncle Dolf».

Le parti cantonal avait posé un ultimatum: soit Manuel Züger démissionne de lui-même, soit la section locale de Wägital l’expulse. L’UDC schwyzoise a menacé d’exclure toute la section locale.

Pas de référence à Hitler

Le comité directeur de l’UDC de Wägital a indiqué lundi que Manuel Züger a annoncé sa démission lors d’une assemblée extraordinaire qui s’est tenue dimanche. La section regrette la décision de son vice-président.

L’UDC de Wägital est convaincue que M. Züger ne faisait pas référence à Adolf Hitler, mais à l’écrivain Dolf Sternberger qui a développé en Allemagne le concept de patriotisme constitutionnel. Dans son communiqué, la section locale critique l’attitude des médias et du président de la section cantonale Roland Lutz.