Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

"Une base pour recommencer à discuter"

Le rapport de l'Union est parfois critique, mais Berne y voit une réponse à ses propositions.

21 déc. 2012, 00:01

Pas trop impressionnée par les critiques contenues dans le rapport européen, la Suisse y voit plutôt une réponse à ses propositions et une base pour redémarrer les discussions. Le secrétaire d'Etat Yves Rossier est attendu à Bruxelles dans un peu plus d'un mois.

La Suisse "prend connaissance avec satisfaction du rapport du conseil de l'Union européenne sur ses relations avec les pays de l'AELE", dont la Suisse, a réagi Jean-Marc Crevoisier, porte-parole du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

"Nous attendions une réponse. Elle est là, la discussion de détail peut commencer", précise-t-il, faisant allusion aux propositions suisses envoyées à la Commission européenne en juin par la présidente de la Confédération, Eveline Widmer-Schlumpf. La réponse officielle de Bruxelles devrait suivre sous peu, sous forme d'une lettre du président de la commission Manuel Barroso.

Les deux parties ayant mis leurs points de vue sur la table, il s'agira de "faire preuve...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias