Une commission fédérale soutient l'accord de libre-échange agricole

Les négociations avec l'Union européenne en vue d'un accord de libre-échange agricole doivent continuer. La commission de l'économie du Conseil des Etats propose d'enterrer trois motions du National qui demandent de jeter l'éponge, dont celles du Neuchâtelois Laurent Favre et du Valaisan Christophe Darbellay.
05 août 2015, 15:37
moissons_dm

Pour une nette majorité de la commission, les textes interfèrent dans le domaine de compétence du Conseil fédéral. Leur acceptation enverrait un signal très négatif à l'UE au moment où la Suisse lui  propose de négocier de manière coordonnée sur l'ensemble des dossiers, ont indiqué aujourd'hui les services du Parlement.

Un accord de libre-échange peut en outre constituer une chance pour le maintien d'une agriculture compétitive qui devra faire face tôt ou tard à une ouverture des marchés. La minorité se range derrière les motions adoptées par le National, estimant qu'un accord mettra en danger l'existence de très nombreuses exploitations agricoles et sera préjudiciable à l'auto-approvisionnement du pays.

Déposé par Rudolf Joder (UDC/BE), le premier texte souhaite la rupture des négociations avec l'UE sur l'agriculture. La motion de  Christophe Darbellay (PDC/VS) demande la suspension des pourparlers jusqu'à la conclusion du cycle de Doha de l'OMC. Le texte de Laurent Favre (PLR/NE) demande une exclusion des négociations pour l'agriculture mais aussi pour le tabac.