Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Une économie durable pour réduire l’empreinte écologique des Suisses

Selon l’initiative en votation le 25 septembre, l’économie devrait être fondée sur une gestion efficiente des ressources.

28 juin 2016, 23:39
/ Màj. le 29 juin 2016 à 00:01
Sara Salder, Geschaeftsleiterin Stiftung Konsumentenschutz SKS, Adele Thorens, Nationalraetin Gruene-VD und Damian Oettli, Leiter Abteilung Konsum und Wirtschaft WWF, von links, sprechen ueber die Initiative "Fuer eine nachhaltige und ressourceneffiziente Wirtschaft", am Dienstag, 28. Juni 2016, in Bern. (KEYSTONE/Peter Schneider) SCHWEIZ GRUENE WIRTSCHAFT

Les initiants peuvent se vanter d’être dans l’air du temps. Plus de 90% des Suisses souhaitent que des mesures soient prises en faveur de produits plus écologiques, selon une enquête mandatée par les Verts. Hier à Berne, le comité d’initiative pour une «économie verte» s’est appuyé sur ce sondage daté de mai pour lancer sa campagne. Les Suisses voteront le 25 septembre sur le texte qui veut inscrire dans la constitution le principe d’une «économie durable et fondée sur une gestion efficiente des ressources».

«C’est une affaire de bon sens», a martelé hier Adèle Thorens (Verts/VD), coprésidente du comité d’initiative: «Nos atteintes à l’environnement doivent être ramenées à un niveau soutenable.» Le Parti socialiste, les vert’libéraux et plusieurs associations soutiennent le texte proposé par les Verts, mais balayé par le Parlement et le Conseil fédéral. «L’objectif en soi est louable, mais il va...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias