Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Une "prison-hôpital" tant attendue

Curabilis, l'établissement de prise en charge thérapeutique des détenus, a été inauguré. La décision de bâtir cette structure avait été prise par les cantons romands il y a plus de 40 ans.

10 avr. 2014, 00:01
data_art_7958342.jpg

" Ç a n'est pas tous les jours qu'un magistrat inaugure un bâtiment dont les contrats de construction ont été signés avant sa naissance." En portant Curabilis sur les fonts baptismaux, le conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet n'a pas hésité à rappeler que la Suisse romande attendait depuis plus de 40 ans cette "prison-hôpital". Son nom, soit dit en passant, vient du latin "qui peut être guéri".

Situé à côté de l'établissement pénitentiaire de Champ-Dollon, Curabilis offre une prise en charge thérapeutique soutenue. Dès la fin du mois, il recevra des personnes détenues placées sous une autorité du concordat latin, à savoir tous les cantons romands et le Tessin.

"Curabilis tient compte aussi du drame que Genève a vécu" , ajoute Pierre Maudet à propos du meurtre d'Adeline, éducatrice à la Pâquerette, lors d'une sortie thérapeutique avec son assassin. " Ç a permet un suivi médical poussé. Mais c'est une...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias