Vente de pin's au profit des élèves francophones de Nidau

Afin de permettre aux élèves francophones de Nidau de se rendre dans les écoles biennoises des citoyens ont créé des pin's. Le produit de leur vente devrait financer le transport des élèves.

10 déc. 2013, 15:31
nidau_2

La mobilisation s'organise à Nidau (BE) pour que les élèves francophones puissent continuer à bénéficier de l'école en français à Bienne. Des pin's avec le slogan "Touche pas à mes Welsch à Nidau" seront mis en vente pour récolter des fonds pour financer le transport des écoliers.

Le Conseil de Ville de Nidau a décidé en novembre de supprimer la possibilité offerte aux enfants de fréquenter gratuitement les cours en français dans des écoles de Bienne. Ces élèves devront à l'avenir effectuer leur scolarité en allemand à Nidau. Les autorités ont pris cette mesure pour réaliser des économies de l'ordre de 150'000 francs par année.

Vente de pin's

Face à cette mesure, deux citoyens ont présenté mardi deux pin's en forme de main jaune avec les slogans "Touche pas à mes Welsch à Nidau" et "Touche pas à mon bilinguisme". Quelque 500 pin's seront mis en vente la semaine prochaine dans des commerces pour récolter des fonds en faveur du transport des élèves francophones de Nidau vers les écoles biennoises. Cette démarche a obtenu le soutien du Forum du bilinguisme.

Ce sont aujourd'hui 85 enfants de Nidau qui fréquentent des classes biennoises où les cours sont donnés en français. Nidau, commune germanophone limitrophe de la Ville de bilingue de Bienne, compte environ 20% d'habitants de langue française.

Référendum

Cette action s'inscrit en soutien au référendum lancé par le Parti radical romand (PRR) de Nidau contre cette décision de supprimer du règlement des écoles la possibilité offerte aux Romands de suivre leur scolarité à Bienne. Ce référendum a récolté une centaine de signatures alors que 200 sont nécessaires pour que les citoyens puissent se prononcer sur ce sujet. Le délai référendaire expire le 27 décembre.