Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Vingt ans après le refus suisse à l'adhésion à l'Espace européen

Deux acteurs de l'époque, Christa Markwalder, jeune militante et Christoph Blocher reviennent sur ce vote historique et ses conséquences.

28 nov. 2012, 00:01
data_art_6605725.jpg

Le "non" à l'EEE, une catastrophe ou une chance pour la Suisse? Vingt ans après le refus de l'adhésion à l'Espace économique européen, deux acteurs de l'époque reviennent sur cette votation et ses conséquences. D'un côté, Christa Markwalder (plr /BE), 37 ans, alors jeune militante europhile, actuellement conseillère nationale et présidente du Nouveau mouvement européen suisse (Nomes). De l'autre, Christoph Blocher, aujourd'hui vieux lion de 72 ans, qui a emmené l'Action pour une Suisse indépendante et neutre (Asin) et l'UDC vers la victoire. Deux regards opposés et un même constat: la question européenne n'est de loin pas réglée.

Vous étiez une toute jeune fille en 1992. Cette votation est-elle à l'origine de votre engagement politique?

Christa Markwalder: J'avais 17 ans et je me suis passionnée pour cette votation. Elle a donné lieu à d'intenses débats dans le gymnase que je fréquentais alors. Malheureusement, je n'avais pas encore le droit de...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias