Votations fédérales: l’initiative anti-burqa continue de convaincre selon un sondage

L’initiative pour l’interdiction de se dissimuler le visage continue de convaincre à un peu plus de 10 jours des votations fédérales. La loi sur l’identification électronique, elle, ne séduit plus.

24 févr. 2021, 07:30
Le second sondage gfs.bern réalisé pour le compte de la SSR, publié mercredi, accorde 49% d'approbation à l'initiative "Oui à l'interdiction de se dissimuler le visage".

A un peu plus de dix jours des votations fédérales, l’initiative pour interdire le voile intégral serait toujours acceptée, mais de justesse, selon le sondage SSR. Celui de Tamedia lui donne une avance plus large, de presque 10 points. Le peuple dirait également oui à l’accord de libre-échange avec l’Indonésie, mais refuserait la loi sur l’identification électronique.

Le second sondage gfs.bern réalisé pour le compte de la SSR, publié mercredi, accorde 49% d’approbation à l’initiative «Oui à l’interdiction de se dissimuler le visage». Les opposants à cet objet suivent toutefois de près: 47% refuseraient d’imposer l’interdiction, selon les résultats qui reflètent la situation au 14 février. Le camp du «non» a gagné du terrain, celui du «oui» en a perdu.

A lire aussi : Voile intégral: l’essentiel de la votation en 5 questions

Les intentions de vote ont évolué dans les régions linguistiques. Le «oui» à l’initiative s’est nettement érodé en Suisse romande, passant de 63% depuis le premier sondage à 46%. L’approbation reste la plus élevée au Tessin (62%) et elle est extrêmement mince en Suisse alémanique: 50% disent oui au texte, 49% le refusent.

Non à l’e-ID

La loi sur les services d’identification électronique, attaquée en référendum, serait refusée par 54% des votants. La part des adversaires gagne 2 points par rapport au premier sondage. Le peuple dirait oui à 42%, selon gfs.bern. Les indécis sont 4%. La part d’insécurité dans les intentions de vote reste importante: 40% des sondés affirment qu’ils «tendent» seulement vers le oui ou le vers non.

A lire aussi : Identité électronique: l’essentiel de la votation en 5 questions

Enfin, l’accord de partenariat économique avec l’Indonésie recueille 53% d’avis favorables contre 29%. Sept pour cent des personnes sondées sont encore indécises. Les avis restent partagés chez les femmes, dans les ménages à bas revenus et à la campagne. En Suisse romande, on trouve davantage de voix critiques.

A lire aussi : Libre-échange avec l’Indonésie: l’essentiel de la votation en 5 questions

L’institut gfs.bern a mené son enquête du 10 au 18 février auprès de 12’166 personnes ayant le droit de vote. La marge d’erreur est de +/- 2,8 points de pourcentage.