Zurich: la police empêche une nouvelle action d’Extinction Rebellion

Pour la troisième journée consécutive, les activistes d'Extinction Rebellion comptaient bloquer des rues de Zurich ce jeudi en attendant que le Conseil fédéral ne déclare l'état d'urgence climatique. C'était sans compter sur la police, qui est intervenue sans violence à la gare. Près de 12 personnes ont été emmenées au poste.
06 oct. 2021, 15:31
La police zurichoise était déjà intervenue lundi et mardi.

La police municipale zurichoise a encerclé des militants d’Extinction Rebellion dans la gare de Zurich mercredi vers midi pour les empêcher de bloquer des rues pour la troisième journée consécutive. L’opération s’est déroulée sans heurt.



Une fois encerclés par les forces de l’ordre, les activistes se sont assis par terre dans la gare. Ils ont chanté et applaudi. La police a ensuite commencé à contrôler les personnes présentes. Quinze personnes, selon Extinction Rebellion, «environ une douzaine», selon la police, ont été emmenées au poste de police pour des contrôles et des vérifications.



L’opération de la police s’est déroulée de manière paisible. Les militants d’Extinction Rebellion ont même fait des compliments sur Twitter. La police a fait preuve d’un grand professionnalisme, ont-ils indiqué. Le problème n’est pas la police, mais plutôt le système qui ignore la crise climatique.

A lire aussi: Zurich: les activistes d’Extinction Rebellion ont à nouveau bloqué des rues

Lundi et mardi, les activistes ont bloqué des rues du centre-ville de Zurich pendant plusieurs heures. «Ils seront de retour» jeudi, car le Conseil fédéral n’a toujours pas déclaré l’état d’urgence climatique, a indiqué Extinction Rebellion dans un communiqué.