Carambolage sur l'A9 : la police toujours à la recherche de témoignages

La police recherche toujours des témoins directement ou indirectement impliqués dans le carambolage qui s'est produit samedi dernier sur l'autoroute A9 dans le canton de Vaud.
07 août 2015, 11:12
Des pompiers, des secouristes et des policiers travaillent sur le carambolage de 50 vehicules sur l'autoroute A9 entre Belmont et Chexbres ce samedi 30 mars 2013.

Les causes du carambolage qui a impliqué une cinquantaine de véhicules samedi sur l'A9 dans le canton de Vaud n'ont pas encore été établies. La police recherche toujours des témoins indirectement ou directement impliqués tout comme les usagers qui ont quitté les lieux juste après l'accident.

Le premier appel à témoin lancé lundi a permis de recueillir cinq témoignages, en plus de la dizaine déjà relevés auparavant, a indiqué vendredi à l'ats Philippe Jaton, porte-parole de la police vaudoise. Si le brouillard est une piste suivie par les enquêteurs, ces derniers lancent un nouvel appel afin d'éclaircir les causes et le déroulement de l'accident.

Les gendarmes recherchent notamment deux conducteurs arrêtés sur la bande d'arrêt d'urgence, peu avant le carambolage. Ils étaient au volant d'un petit 4 x 4 de couleur gris noir, avec quatre personnes à bord. Ils sont aussi en quête d'une voiture de tourisme, genre "Peugeot 106", de couleur bleu foncé, immatriculée en France, avec vraisemblablement deux personnes à bord.

La police demande à toute personne susceptible de fournir des renseignements, de prendre contact avec les enquêteurs de l'unité circulation (021 644 44 44) ou avec le poste de police le plus proche.

Samedi dernier, vers 11h35, une cinquantaine de véhicules ont été impliqués dans un carambolage sur l'autoroute A9 entre les jonctions de Belmont et Chexbres. Une centaine de personnes ont été prises en charge et onze patients légèrement blessés hospitalisés. Selon une estimation provisoire, les dégâts se montent à près d'un demi-million de francs.