Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Conditions d'un éventuel contre-projet

Six semaines pour trouver un consensus.

22 janv. 2013, 00:01
data_art_6743324.jpg

Plus d'une année après la validation de l'initiative "Sauver Lavaux 3" par le Tribunal fédéral, le Conseil d'Etat entre dans la phase concrète. Il vient d'envoyer aux communes de Lavaux, aux partis et aux associations, un questionnaire à retourner jusqu'au 1 er mars. Les uns et les autres ont six semaines devant eux pour répondre à 12 questions.

Une fois les questionnaires vendangés, le gouvernement décidera s'il rédige un contre-projet direct à l'initiative populaire de Franz Weber, déposée en 2009. Sans contre-projet, les citoyens voteraient sur l'initiative en septembre. Avec contre-projet, le scrutin serait organisé avant la fin de l'année, indique le Conseil d'Etat.

Le questionnaire élaboré par le Département de l'Intérieur de Béatrice Métraux débute de manière très ouverte, en posant la question du principe d'un contre-projet. Suit une batterie de questions.

"La loi suffit"

Le comité d'opposition à l'initiative, qui réunit des élus de Lavaux et des vignerons,...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias