Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Déraillement de Daillens: réouverture partielle de la ligne confirmée pour lundi matin

Les travaux n'ont pas été ralentis par la pluie et la réouverture partielle lundi matin de la ligne ferroviaire à Daillens (VD) a été confirmée.

03 mai 2015, 14:52
Des ouvriers en combinaison de protection chimique s'affairent a evacuer la terre poluee a l'aide d'une pelleteuse et de contenaire special etanche a l'endroit ou les wagons du train marchandise des CFF ont derailles suite au deraillement d'un convoi de marchandise CFF ce samedi 2 mai 2015 a Daillens. Un train de marchandises  transportant des marchandises dangereuses et des produits chimique a deraille samedi 25 avril au matin a 2h54 en gare de Daillens. La masse de terre polluee a enlever sera finalement moins importante que redoute dans un premier temps. Une nouvelle estimation a permis de passer de 3000 m3 a 1000 m3 a evacuer. Ces travaux ont commence samedi en fin de matinee et devraient etre acheves au plus tard lundi matin. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)

La réouverture partielle lundi matin de la ligne ferroviaire à Daillens (VD) se confirme. Malgré les intempéries, les travaux ont pu avancer comme prévu. La remise en service de la deuxième voie est attendue en milieu de semaine prochaine, indiquent dimanche les CFF.

Les employés ont travaillé "à plein régime" durant le week-end, a expliqué Stephan Wehrle, responsable du service de presse des CFF. Très tôt lundi matin, les premiers trains pourront circuler sur une voie à Daillens où s'est produit samedi 25 avril le déraillement.

En milieu de semaine prochaine vraisemblablement, la deuxième voie devrait être rétablie à son tour, espère le responsable. Quant à la terre polluée, elle a pu être évacuée. Au final quelque 1000 m3 ont dû être enlevés alors que la masse avait été estimée à environ 3000 m3 dans un premier temps, relève Stephan Wehrle.

Un point de presse doit renseigner lundi matin plus en détails sur la problématique de l'assainissement du site. Le déraillement avait causé de gros dégâts, avec une voie endommagée sur 300 mètres, des aiguillages et des mâts abîmés, sans parler de kilomètres de câbles arrachés et des tonnes de produits chimiques qui se sont déversés dans le sol, en particulier de l'acide sulfurique.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias