L'éclairage public, un outil marketing

L'éclairage public, tout en gardant sa fonction initiale de repère, tend à évoluer vers un outil marketing.
07 août 2015, 11:17
La fonction première de l'éclairage public était d'illuminer pour mieux distinguer les objets.

Pourquoi l'être humain a-t-il tant besoin d'éclairer les rues? Avons-nous si peur du noir? La réponse tient notamment dans l'évolution des technologies à travers les siècles.

"L'éclairage public a accompagné toutes les grandes étapes du développement des villes", explique le professeur Antonio Da Cunha de l'institut de géographie et durabilité de l'Université de Lausanne. "Au départ, tout était lié à l'aspect sécurité, puis l'homme a réalisé qu'avec la lumière, il pouvait changer l'image de la ville. La question est de savoir où on met les limites", se demande Oscar Lambelet, étudiante en master d'études urbaines à l'Unil.

Car les fonctionnalités de l'éclairage public n'ont cessé de se multiplier. Cela a débuté avec le but d'éclairer pour distinguer les objets et se repérer dans l'espace, pour évoluer vers la mise en valeur du patrimoine. La ville, citée en exemple, qui a mieux su utiliser la lumière comme outil marketing est Lyon, en France, avec sa Fête des Lumières. De plus en plus de villes jouent avec l'éclairage en organisant notamment des spectacles sons et lumières.

Une page complète sur le sujet est à lire lundi 29 avril dans "La Côte".