Réservé aux abonnés

L'enseignement à la veille d'une révolution

Patrick Aebischer fait part de ses engagements.

07 janv. 2013, 00:01
data_art_6701818.jpg

L'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) a une responsabilité à assumer en Afrique francophone, estime son président Patrick Aebischer. Durant son congé sabbatique, le Fribourgeois se rendra dans ce continent pour y évaluer le potentiel de l'enseignement à distance.

Responsabilité à assumer

Les cours suivis par internet constituent "une chance de développement unique de l'éducation dans les pays défavorisés qui ne disposent pas de l'infrastructure de base" , déclare Patrick Aebischer dans une interview publiée samedi par "Le Temps". " Je pense qu'en tant qu'université technologique...