Réservé aux abonnés

Bisbille autour du cygne noir

04 juil. 2016, 23:31
/ Màj. le 05 juil. 2016 à 00:01

La conseillère d’Etat Jacqueline de Quattro défend son action récente avec le cygne noir. Elle conteste toute illégalité et rejette la critique de mauvais exemple donné à la population. Interrogée hier en marge de sa conférence de presse sur l’éolien, elle s’est vivement défendue après les critiques parues dans la presse sur la remise en liberté jeudi du cygne noir baptisé «Nelson» à Vevey.

L’opération n’était «pas illégale», selon la cheffe du département du territoire et de l’environnement. Le cygne Nelson est bagué, il appartient à quelqu’un, mais personne ne l’a réclamé.

«Nous avons pro...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois