Réservé aux abonnés

Controverse autour du patrimoine

D’anciens serviteurs de l’Etat ont écrit une lettre ouverte à Pascal Broulis. La conservation des monu-ments serait menacée.
28 mars 2017, 23:40
/ Màj. le 29 mars 2017 à 00:01
Arzier - samedi 22  mai 2010 - les ruines de l abbaye d oujon , parc jurassien , supplement evasion , (c)alexis voelin

ats

info@lacote.ch

A un mois des élections vaudoises, d’anciens responsables cantonaux formulent une revendication inattendue sous forme d’une lettre ouverte. Le patrimoine est menacé, selon eux, s’il reste dans le département des finances. Pascal Broulis conteste et voit plutôt une cohérence à cette répartition au sein du gouvernement.

Devant la presse, les représentants des signataires de la lettre ont expliqué mardi cette démarche «exceptionnelle» pour d’anciens «serviteurs de l’Etat». Ils affirment vouloir parler, alors que les spécialistes actifs «ne peuvent pas prendre la parole sans expose...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois