Réservé aux abonnés

Copinage chez les élites, c'est fini

L'imbrication chez les élites du pays fait partie du passé, selon une étude de l'Université de Lausanne.
25 août 2015, 16:11
data_art_9302497.jpg

ATS

info@lacote.ch

Le "Filz", l'imbrication des élites souvent accompagnée de copinage qui a longtemps fait la force de la Suisse, n'a pas passé le cap du siècle, selon une étude de chercheurs lausannois. Motif: la financiarisation de l'économie.

Au cours du XX e siècle, une étroite imbrication des sphères économique, politique et administrative s'est mise en place en Suisse, notent ces chercheurs de l'Université de Lausanne (Unil) dans leur préambule. Le principe de milice, en politique et à l'armée, notamment, en est une des raisons.

Accès aux femmes strictement limité

L'étroi...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois