Réservé aux abonnés

Deux avocats écartés de la procédure

19 janv. 2016, 23:31
/ Màj. le 20 janv. 2016 à 00:01
Marc Bonnant, avocat de l'avocat Dominique Warluzel (pas photographie) prevenu de tentative de meurtre, est photographie devant le ministere public lors d'une pause d'audience avec un procureur, ce lundi 11 janvier 2016 a Geneve. Dominique Warluzel, 58 ans, a ete place en detention provisoire par le Tribunal genevois des mesures de contrainte. La justice lui reproche d'avoir tire un coup de feu samedi avec un pistolet alors qu'il se disputait avec une femme dans un hotel La Reserve. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi) SCHWEIZ AFFAERE WARLUZEL

L’ancienne star du barreau Dominique Warluzel, prévenu de tentative de meurtre, a perdu deux de ses défenseurs. Marc Bonnant et Nicholas Antenen ont été écartés de la procédure par le procureur chargé de l’enquête.

La raison invoquée est un conflit d’intérêts. Le revolver avec lequel Dominique Warluzel a tiré lors de sa dispute avec une femme dans une chambre de l’Hôtel de La Réserve, à Genève, avait en effet été entreposé à l’étude où travaillent les deux avocats. C’est une personne au sein de l’étude qui a sorti l’arme du coffre où elle se trouvait et l’a remise à Dominique Warluzel.

Ce reb...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois