Réservé aux abonnés

«Encore trop de jeunes largués par le système»

22 nov. 2015, 23:41
/ Màj. le 23 nov. 2015 à 00:01

La conseillère d’Etat genevoise Anne Emery-Torracinta estime, dans une interview samedi au «Temps», que l’attention portée aux jeunes élèves en difficulté scolaire sera un des enjeux majeurs de l’école dans les années à venir. La magistrate déplore qu’aujourd’hui trop de jeunes soient largués par le système.

La proportion d’élèves qui quittent l’école sans titre ni diplôme se situe entre 10 et 15% à Genève. «Ce n’est pas acceptable, car c’est là que peut commencer la révolte contre la société, qui peut conduire des jeunes à tomber, par exemple, dans les filets de l’intégrisme».

Il faut éviter à ...