A l'occasion de ses 100 ans, la Comédie de Genève revisite son histoire

Concerts, pièce de théâtre et publication, marqueront les 100 ans de la Comédie de Genève dès vendredi.

12 janv. 2013, 13:57
Pour fêter ses 100 ans, le théâtre du boulevard des Philosophes revisite son histoire.

La Comédie de Genève a ouvert ses portes le 24 janvier 1913. Pour fêter ses 100 ans, le théâtre du boulevard des Philosophes revisite son histoire. Au programme: des concerts, une pièce de théâtre et une publication. A écouter et à voir dès vendredi.

A ses débuts, la Comédie de Genève n'est pas le rendez-vous des notables, rappelle-t-elle dans un communiqué. En effet, ses quatre fondateurs font partie de l'Union pour l'Art Social, une association philanthropique qui a pour ambition "d'initier à l'art" ceux qui en sont éloigné en raison de leur situation économique.

L'année 1913 marque aussi l'apothéose d'une évolution artistique qui, depuis le début du siècle, a bouleversé les formes de l'art dans tous les domaines. Ce moment de créativité intense verra éclore des oeuvres telles que "Le Sacre du printemps", d'Igor Stravinski, "Pierrot lunaire", d'Arnold Schönberg, ou encore "Trois poèmes de Stéphane Mallarmé", de Claude Debussy.

En collaboration avec les Hautes écoles de musique de Genève et de Lausanne, l'Ensemble Contrechamps et le Namascae Lemanic Modern Ensemble, la Comédie de Genève propose six concerts qui feront dialoguer ces oeuvres avec celles des compositeurs contemporains Pierre Boulez et Stefano Gervasoni. L'occasion d'entendre les sopranes Clémence Tilquin et Barbara Zanichelli.

Du 31 janvier au 9 février, la scène de la Comédie accueillera "1913", de Mathieu Bertholet. Mise en scène par Nalini Menamkat, cette pièce plonge dans le passé bouillonnant du théâtre centenaire. Une histoire également tracée par "L'Autruche", une publication anniversaire qui trace aussi les perspectives de la Nouvelle Comédie.