Affaire Maudet: Genève va réorganiser ses départements

Le Conseil d’Etat va revoir de manière pérenne l’organisation des départements cantonaux. Compte tenu des derniers éléments dans l’affaire Maudet, il estime que la procédure pénale va durer longtemps.

16 janv. 2019, 15:35
Pierre Maudet s'est expliqué mardi soir devant les membres du parti genevois sur son voyage à Abu Dhabi.

Le Conseil d’Etat a entamé mercredi matin une évaluation générale de la situation politique et institutionnelle suite à l’ouverture d’une procédure pénale à l’encontre de Pierre Maudet, a-t-il annoncé à l’issue de sa séance hebdomadaire. La semaine dernière, le Ministère public a adressé au Grand Conseil une demande d’extension de l’autorisation de poursuivre le magistrat.

Les nouvelles mesures organisationnelles, qui seront rendues publiques dans une semaine, visent à «garantir la cohérence et l’efficacité du fonctionnement du gouvernement pour l’ensemble de la législature.» Il a déjà été convenu que «M. Maudet ne pourra plus présider le gouvernement, ni être chargé de la politique publique de la sécurité, qui est en lien avec le Ministère public».

Le Conseil d’Etat «ne peut que prendre acte de la volonté de M. Maudet de poursuivre son mandat électif», écrit-il. Mais il «constate que la construction mensongère de M. Maudet ainsi que l’adoption d’un comportement […] qu’il qualifie lui-même […] de totalement indigne ont porté atteinte à la crédibilité de la fonction.» Des dispositions provisoires durent depuis septembre.