Affaire Maudet: le procès du conseiller d’Etat genevois s’est ouvert lundi

Le Tribunal de police de Genève jugera cette semaine Pierre Maudet et quatre autres personnes. L’élu de 42 ans est prévenu d’acceptation d’avantages. C’est la première fois en Suisse qu’un conseiller d’Etat en fonction se retrouve sur le banc des accusés.

15 févr. 2021, 09:16
Pierre Maudet et son avocate Yaeel Hayat arrivent au Palais de justice pour l'ouverture du procès.

Le procès du conseiller d’Etat genevois Pierre Maudet s’est ouvert lundi devant le Tribunal de police de Genève. Le magistrat en exercice de 42 ans, sans parti depuis son exclusion du PLR, doit répondre d’acceptation d’avantages. Il plaidera l’acquittement.

Quatre autres personnes se trouvent avec Pierre Maudet sur le banc des accusés. Le procès se déroule devant une forte présence médiatique. Il se tient dans la plus grande salle d’audience du Palais de justice de Genève, dans le respect des mesures sanitaires imposées par la pandémie de Covid-19.

A lire aussi : Affaire Maudet: Pierre Maudet sera jugé par le Tribunal de police

Le Ministère public reproche notamment à Pierre Maudet d’avoir accepté un voyage à Abu Dhabi en 2015, tous frais payés. Le magistrat était accompagné pour l’occasion de sa famille et de son chef de cabinet de l’époque, lui-même également prévenu.

La valeur de ce séjour de luxe est estimée à plus de 50’000 francs par le Ministère public. Les hôtes du prince héritier Mohamed Bin Zayed Al Nahyan ont dormi dans un palace et se sont retrouvés aux premières loges pour suivre un Grand Prix de Formule 1.

 

1045129

 

Pierre Maudet est aussi jugé pour avoir approuvé le financement, par deux de ses connaissances, d’un sondage sur les préoccupations des Genevois devant servir ses intérêts. L’opération aura coûté environ 34’000 francs.

Selon l’accusation, en acceptant ces faveurs en sa qualité de membre d’une autorité, Pierre Maudet s’est accommodé du risque que ces avantages lui soient octroyés avec le but de l’influencer dans l’exercice de ses fonctions officielles. Le procès doit durer une semaine.