Arnaque aux distributeurs de billets TPG: une arrestation

A Genève, un homme a utilisé des roubles comme des pièces de 5 frs. dans les distributeurs de tickets des TPG et a empoché la monnaie rendue. Il a été arrêté.
24 juin 2016, 15:23
Des personnes attendent un bus ou un tram a l'arret de la place Cornavin lors d'une journee de greve des Transports publics genevois, TPG, ce mercredi 19 novembre 2014 a Geneve. A l'appel du Syndicat du personnel des transports (SEV), une partie du personnel des TPG est en greve ce matin pour protester contre le demantelement des services publics et la suppression annoncee de plus de 100 emplois aux TPG. La greve des Transports publics genevois est actuellement tres suivie, il n'y a pas de tram et les bus sont rarissimes dans les rues de la ville ce matin. (KEYSTONE/Martial Trezzini)

Un Letton a été interpellé à Genève et placé en détention. Il est soupçonné d'avoir utilisé des roubles aux distributeurs de billets des Transports publics genevois (TPG) et d'avoir empoché des milliers de francs grâce à la monnaie rendue par les automates.

Un homme, originaire de Lettonie, est en détention préventive, a confirmé vendredi le porte-parole du Ministère public genevois, Henri Della Casa, confirmant une information révélée par la Tribune de Genève. Selon le journal, le préjudice pour les TPG s'élèverait à environ 35'000 francs.

Des pièces d'un rouble ont été introduites dans les distributeurs de billets. Ces derniers les considèrent comme des pièces de cinq francs suisses. Les machines rendent donc la monnaie en fonction. L'opération est très profitable quand on sait qu'un rouble ne vaut qu'un peu plus d'un centime de franc.

Dans un communiqué diffusé le mois dernier, les TPG avaient relevé une recrudescence de paiement avec de la monnaie étrangère non valable à leurs distributeurs. L'entreprise avait porté plainte. Elle va aussi acquérir des monnayeurs plus dernier cri, permettant de détecter les monnaies non valables.