Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Caisse de pension: le Conseil d'Etat genevois prédit le chaos en cas de "non"

Si le 3 mars prochain les Genevois refusaient le plan d'assainissement des caisses de pension publiques, le Conseil d'Etat prédit un chaos financier et politique.

16 janv. 2013, 17:05
Le Conseil d'Etat genevois prédit le choas politique et financier si le peuple refusait le plan d'assainissement des caisses de pension publiques le 3 mars prochain.

Le Conseil d'Etat genevois a rappelé mercredi les conséquences catastrophiques qu'entraînerait le rejet par les Genevois, le 3 mars, du plan d'assainissement des caisses de pension publiques. Le canton s'enfoncerait dans une grave crise politique et financière.

En cas de refus, le hasard prévaudrait comme méthode et il faudrait payer beaucoup plus et beaucoup plus rapidement, a déclaré devant les médias le président du gouvernement genevois, Charles Beer. Comme pour insister sur l'importance du sujet, ses six autres collègues étaient à ses côtés lors de la conférence de presse.

Le plan d'assainissement et de fusion des caisses de pension publiques CIA (administration) et CEH (hôpital) défendu par le Conseil d'Etat prévoit un partage presque égal des sacrifices entre les fonctionnaires et la collectivité publique. Celle-ci s'engagerait à verser quelque 6,3 milliards sur 40 ans.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias