Genève: le MCG et l'UDC progressent, les Verts et le PLR chutent

Les tendances pour les élections genevoises après 81% des suffrages au Grand Conseil prédisent une forte progression de l'UDC et du MCG alors que le PLR et les Verts seraient en chute libre. Au Conseil d'État, Pierre Maudet mène la course mais il devrait y avoir ballotage général.

06 oct. 2013, 17:27
Le système genevois de vote en ligne ne sera pas appliqué. Des failles ont été trouvées dans sa sécurité.

Selon des résultats partiels représentant 81% des suffrages par correspondance, le Grand Conseil genevois devrait se composer pour la prochaine législature de trois blocs quasi égaux. L'Entente aurait 35 sièges, la gauche 33 et le bloc UDC-MCG 32.

L'Entente composée du PLR et du PDC perdrait ainsi 7 sièges par rapport à 2009. Cette baisse revient exclusivement au PLR.

Au sein de la gauche qui avait 32 sièges jusqu'à présent les rapports sont redéfinis. Les Verts subissent un véritable camouflet en perdant vraisemblablement 8 sièges. Le Parti écologiste devient le partenaire le plus petit à égalité avec Ensemble à Gauche. En conservant leurs 15 sièges, les socialistes prennent ainsi l'ascendant.

Face à ces deux blocs, le front UDC-MCG se renforce en gagnant 6 sièges pour un total de 32 députés. L'UDC ravirait deux sièges en plus et le MCG quatre. Le MCG et l'UDC ont la volonté commune de constituer un troisième bloc fort, a relevé le président du MCG Roger Golay.

Selon lui, la victoire du MCG reflète le résultat de l'échec des partis gouvernementaux qui n'ont pas eu une oreille assez attentive aux problèmes des Genevois: l'emploi, le logement, la sécurité et les assurances maladie.