Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Genève Servette: les investisseurs de la patinoire du Trèfle-Blanc à Lancy présentés

Les dirigeants du GSHC ont présenté aux autorités genevoises les investisseurs prêts à s’engager pour la réalisation de la patinoire du Trèfle-Blanc.

16 sept. 2016, 16:46
Les investisseurs du projet de la patinoire du Trèfle-Blanc à Lancy présentés ce vendredi.

Le comité de pilotage de la nouvelle patinoire du Trèfle-Blanc s’est réuni ce jour avec les dirigeants du GSHC et les représentants des investisseurs privés prêts à financer ce projet. Le profil de ces investisseurs et les éléments apportés permettent désormais d’envisager concrètement les prochaines étapes. 

Les représentants des collectivités publiques genevoises (canton, Ville de Genève, commune de Lancy) ont rencontré ce vendredi 16 septembre 2016 les dirigeants du Genève-Servette Hockey Club (GSHC) et leurs partenaires afin de faire un point de situation sur le développement du projet de nouvelle patinoire, et en particulier sur son volet financier. 

Les dirigeants du GSHC ont présenté les investisseurs canadiens et européens prêts à s’engager à leurs côtés pour le financement de la nouvelle patinoire et du complexe immobilier qui doit l’accompagner. Ce groupe d’investisseurs inclut des acteurs de références tels que des sociétés actives dans la réalisation de grands projets complexes et d’importants concepts immobiliers, des spécialistes de la gestion d’hôtels, des directeurs de patinoires, ainsi qu’une entreprise leader mondiale dans son domaine d’activités et un fonds d’investissement détenu par une des plus grosses fortunes européennes. 

En réponse à la demande du Conseil d’Etat, le groupe d’investisseurs a formellement exprimé son désir de soutenir et de s’associer au projet de la nouvelle patinoire et du projet immobilier du Trèfle-Blanc sous la forme d’une lettre d’intention adressée au Président du Conseil d’Etat. Concernant le financement du projet, le groupe s’engage à débloquer un capital minimum de 55 millions de francs et à sécuriser un financement additionnel de 135 millions de francs au moins. Un montant de 3 millions de francs pourra être débloqué à très court terme afin de financer les études préliminaires liées au développement du projet. 


 
 

 

Votre publicité ici avec IMPACT_medias