La Caisse de retraite des fonctionnaires genevois recapitalisée

La Caisse de prévoyance du personnel de la Ville et des Services industriels de Genève va être recapitalisée à hauteur de 120 millions de francs. Le Conseil municipal en a statué ainsi mardi soir.

23 janv. 2013, 09:55
La municipalité de Genève recapitalisera la caisse de pension du personnel genevois et des SIG à hauteur de 120 millions.

Le Conseil municipal de la Ville de Genève a accepté, après un long débat mardi soir, de recapitaliser la Caisse de prévoyance du personnel de la Ville et des Services industriels de Genève (SIG). La municipalité versera 120 millions de francs à l'institution.

Ce crédit a été approuvé par 47 oui, 17 non et 11 abstentions, a fait savoir mercredi une porte-parole du département des finances de la Ville de Genève. Verts, socialistes, démocrates-chrétiens et libéraux-radicaux ont accepté la recapitalisation. L'UDC et le MCG l'ont refusée et les élus d'Ensemble à gauche se sont abstenus.

Les 120 millions de francs serviront à la mise en place de la personnalité juridique de la CAP avec la création d'une fondation de droit public. Ils permettront aussi de compenser la baisse du taux technique, qui passe de 4% à 3,5%, comme l'impose Berne. En contrepartie, l'âge de la retraite va augmenter de 62 à 64 ans.

Dans un communiqué, l'UDC a vivement critiqué la décision du Conseil municipal. Les représentants de la droite dure ne comprennent pas la nécessité d'une telle recapitalisation, dont le seul résultat certain sera "la hausse magistrale de la dette" de la Ville de Genève.

Pour l'UDC, l'argument du taux de couverture de la CAP ne tient pas la route. Sans ces 120 millions de francs, celui-ci passerait de 78% à 75%. Or, cette diminution ne toucherait par les retraites et la fondation de la CAP dispose de 40 ans pour parvenir à un taux de couverture de 80%, comme l'exige la Confédération.