La gauche va combattre le budget 2016 de la Ville par référendum

"Anti-sociale"! Voilà comment les partis de gauche décrivent la politique du Conseil municipal genevois à majorité à droite en matière de budget. Les forces de gauche comptent contester certaines mesures du budget 2016 par référendum.

15 déc. 2015, 11:52
Le budget de la ville de Genève jugé "anti-social" pour les partis de gauche.

Le budget 2016 de la Ville de Genève, voté lundi soir par la majorité de droite du Conseil municipal, ne plaît pas aux partis de gauche, qui dénoncent une politique "anti-sociale et anti-culturelle". L'alternative a annoncé mardi vouloir combattre par référendum certaines mesures figurant dans le budget.

"La loi ne nous autorise pas à lancer un référendum contre l'ensemble du budget, mais seulement contre des lignes budgétaires", a expliqué Virginie Studemann Wathier, la présidente du parti socialiste de la Ville de Genève. Les forces de gauche n'ont pas encore déterminé les mesures qu'elles comptent attaquer.

Lundi, la majorité de droite du délibératif, formée par le PLR, le MCG, l'UDC et le PDC, a amendé le projet de budget et diminué les dépenses de 7 millions de francs. Le budget voté affiche un excédent de recettes de 15,5 millions de francs, pour des charges de plus de 1,1 milliard de francs.

La gauche dénonce notamment la réduction de 2% sur toutes les subventions accordées, la réduction de 2,5% sur les mandats extérieurs, la réduction de 10% sur l'ensemble des fonds généraux culturels destinés à la danse, aux théâtres et au cinéma, et la réduction de 600'000 francs sur le fonds chômage.