Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Projet de la Praille: nouveau coup de frein

Malgré un accord signé et une loi votée, l'Etat veut renégocier cet important projet urbanistique.

09 déc. 2013, 00:01
data_art_7612436.jpg

La tension monte à Genève autour du projet Praille-Acacias-Vernets (PAV). Réagissant à des déclarations du chef du département de l'urbanisme François Longchamp, l'ASLOCA a affirmé vendredi son refus catégorique de modifier l'accord qui a mis cet énorme projet urbanistique sur les rails.

L'accord conclu entre l'Etat, l'ASLOCA et les syndicats, en 2010, a débouché sur une loi adoptée en juin 2011 à l'unanimité par le Grand Conseil. Ce texte pose les jalons du développement des 230 hectares du PAV en fixant le ratio d'un logement par emploi. Il exclut toute PPE sur les terrains publics, soit 82% de l'ensemble du périmètre.

La loi fixe aussi sur ces terrains la construction de deux tiers de logements d'utilité publique (LUP). Le tiers restant est à loyer libre. Pour l'ASLOCA, il n'est pas question de modifier ces proportions, fruits de longues négociations. D'autant plus que Genève a du retard pour compenser l'érosion du...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias