Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Référendum de l'UDC contre le plafonnement des frais de déplacement

L'UDC Genève est contre le plafonnement des frais de déplacement à 500 francs. Le parti agrarien lance un référendum.

19 janv. 2016, 14:22
Marc Falquet de l'UDC Genève. Son parti a voulu l'abandon du plafonnement des frais de déplacement à 500 francs.

L'UDC Genève lance un référendum contre le plafonnement à 500 francs de la déduction fiscale des frais de déplacement. Cette mesure, adoptée en décembre par le Grand Conseil dans le cadre des débats sur le budget 2016, doit rapporter 28 millions à l'Etat.

Déposé par le gouvernement, le projet de loi fixe le montant maximal des frais de déplacement entre le domicile et le lieu de travail déductibles sur la déclaration d'impôts à 500 francs, soit l'équivalent d'un abonnement annuel des Transports publics genevois. Il a été adopté par tous les partis, à l'exception de l'UDC et le PLR.

Genève, canton le plus restrictif

L'UDC s'oppose à une hausse d'impôts déguisée, indique le parti mardi dans un communiqué. La nouvelle loi ne permet plus la déduction des frais de déplacement effectifs, alors que certains n'ont pas d'autre possibilité que d'effectuer leurs déplacements au moyen d'un véhicule privé.

Genève devient le canton le plus restrictif en la matière. Pour l'UDC, la loi n'apporte aucune solution aux problèmes financiers structurels de l'Etat. Elle ne fait qu'accroître "la pression fiscale sur les contribuables, de moins en moins nombreux, qui paient encore des impôts!"

Les référendaires ont jusqu'au 23 février pour récolter 500 signatures. Comme la loi touche l'assiette fiscale, le référendum facilité s'impose.

 

Votre publicité ici avec IMPACT_medias