Une nouvelle chaire en hydropolitiques à l'Université de Genève

Une chaire en hydropolitiques, qui s’intéressera aux enjeux politique de la gestion de l'eau, fait son entrée à l'Université de Genève.

03 déc. 2015, 10:22
L'objectif de la chaire est de construire des ponts entre la science et la politique afin de favoriser une prise de décision scientifiquement fondée.

L'Université de Genève accueille une nouvelle chaire UNESCO en hydropolitiques pour fédérer les compétences sur gestion de l'eau. La professeure Géraldine Pflieger, qui dirige cette chaire, se concentrera sur les enjeux politiques de la gestion de l'eau.

L'objectif est de construire des ponts entre la science et la politique afin de favoriser une prise de décision scientifiquement fondée, indique jeudi l'Université de Genève. La nouvelle chaire permettra de capitaliser sur les compétences genevoises en limnologie, physique aquatique, climatologie, droit et gouvernance.

La chaire s'appuiera sur le soutien de plusieurs universités, dont celles de Delhi et du Caire. Elle fait par ailleurs écho aux objectifs visés par le programme hydrologique international de l'UNESCO.