Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

"La Suisse veut être une super-Irlande"

La réforme de l'imposition des entreprises fait débat. La parole à un opposant.

15 sept. 2015, 10:56
data_art_9454253.jpg

info@lacote.ch

Sébastien Guex, professeur d'histoire à l'Université de Lausanne, s'oppose à la troisième réforme de l'imposition des entreprises et à son volet vaudois, qui va relancer la sous-enchère fiscale, selon lui.

Il décrit la troisième réforme de l'imposition des entreprises (RIE III) comme une "puissante machine de guerre", probablement la plus importante révolution fiscale des quarante dernières années en Suisse. Spécialiste de la place économique suisse, il détaille les enjeux de cette vaste réforme fédérale, alors que le Grand Conseil vaudois entame aujourd'hui l'examen de son volet cantonal. Militant de Solidarités, l'intellectuel engagé fait partie des opposants à la "feuille de route" du Conseil d'Etat, qui prévoit une baisse du taux d'imposition (13,8%) contre des mesures sociales en faveur des familles.

D'où vient cette RIE III?

Contrairement à ce que l'on dit, cette réforme n'est pas le résultat des pressions de l'Union européenne et de l'OCDE. Dans la lignée de...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias