Réservé aux abonnés

Le PLR veut jouer des coudes à Lausanne

Trois départs à la Municipalité titillent les ambitions des partis.
14 janv. 2016, 00:37
Daniel Brelaz, Stadtpraesident Lausanne und Nationalrat, spricht an der Pressekonferenz des Komitees "Nein zur 2. Gotthardroehre", am Dienstag, 12. Januar 2016, in Bern.  Am 28. Februar 2016 stimmt das Schweizer Volk darueber ab, ob fuer die kuenftige Sanierung des Gotthard-Strassentunnels eine zweite Roehre gebaut wird. (KEYSTONE/Marcel Bieri) SCHWEIZ POLITIK 2. GOTTHARDROEHRE

ats

info@lacote.ch

Seize candidats briguent un siège à la Municipalité de Lausanne le 28 février. Le principal enjeu de l’élection sera un rééquilibrage à droite. Le syndic Daniel Brélaz s’en va après 26 ans à l’exécutif. Le PLR Olivier Français et le popiste Marc Vuilleumier ne se représentent pas.

Depuis 2011, l’alliance rose-rouge-verte domine outrageusement l’exécutif de la capitale vaudoise avec six élus (3 PS, 2 Verts et 1 POP) contre un, le PLR Olivier Français. La droite et le centre comptent bien gagner un, éventuellement deux mandats supplémentaires. Le siège du popi...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois