Réservé aux abonnés

Les collectionneurs ne vivent plus à Genève

30 juin 2016, 23:46
/ Màj. le 01 juil. 2016 à 00:01

Les collectionneurs horlogers qui achètent les montres des marques indépendantes vivent aux Etats-Unis et de moins en moins à Genève. Ils sont devenus des investisseurs qui prennent en compte la valeur des produits, estime un consultant établi à Genève.

La clientèle «ne dépense plus» en Suisse, relève Denis Asch dans un entretien publié jeudi par le quotidien «L’Agefi». Les Russes et les Chinois n’achètent plus.

En revanche, les clients ont largement augmenté dans plusieurs villes américaines. Ils s’intéressent «aux indépendants», «dépensent et sont contents de dépenser», affirme M. Asch.

Pour c...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois