Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Les explosifs, c’est l’affaire de Berne

Le dossier des deux Syriens arrêtés dans la ville du bout du lac est repris par la Confédération.

13 déc. 2015, 23:29
/ Màj. le 14 déc. 2015 à 00:01

L’enquête concernant les traces d’explosif découvertes dans la voiture de deux ressortissants syriens arrêtés vendredi à Genève est désormais dirigée par le Ministère public de la Confédération (MPC). La justice genevoise a passé la main samedi. Les deux hommes seront remis prochainement au MPC.

Passeports en règle

Selon le procureur général de Genève Olivier Jornot, les deux suspects sont munis de passeports syriens authentiques et ne parlent pas le français. Ils disent avoir acheté récemment la voiture dans laquelle ils circulaient.

Les deux hommes ont aussi déclaré être arrivés en Suisse vendredi. Le MPC va rapidement les interroger. Il devra déterminer s’ils sont impliqués dans la fabrication, la dissimulation et le transport d’explosifs. Les deux Syriens n’ont pas de lien avec les quatre hommes recherchés depuis mercredi à Genève, soupçonnés d’avoir prêté allégeance à l’Etat islamique (EI). ats

Votre publicité ici avec IMPACT_medias